Fondation Solacroup Hébert

Ils soutiennent la

FONDATION SOLACROUP HÉBERT

Livre d'or

  • Perdue puis sauvée  !

    Quand je suis arrivée à la maison d’enfants de Notre Dame du Roc, j’étais une personne extrêmement TRISTE parce que ma MAMAN était très TRISTE ; tout comme ma petite sœur (presque 7 ans) et mon petit frère (4 ans) et je ne savais pas où était ma place.

    La seule chose que je savais, c’est que j’aimais tellement ma famille et que des gens horribles m’avaient éloignée d’eux. 

    C’était en 1978, je venais d’avoir 8 ans quand on m’a enlevée à ma famille et j’étais désespérée à l’idée qu’ils ne survivraient pas sans moi….  Ne pouvant pas les aider, j’ai voulu mourir.    

    Il m’a fallu des années pour ne plus me sentir COUPABLE 

    Grâce à la maison d’enfants de Notre Dame du Roc, la directrice Caroline, son mari et tous les éducateurs que nous appelions à l’époque « les incurables » ; je pense surtout a Raspout, Jean-Pierre, Mireille et Lulu, j’ai pris conscience qu’il n’y avait pas de mal à être heureux juste pour moi-même. Il était possible aussi de vivre pour moi.

    Ensuite, on m’a initiée et encouragée à faire du sport, en particulier des sports d’équipe, et j’ai réalisé qu’il était possible de se soucier des autres et de les soutenir d’une manière positive, constructive, gratifiante et heureuse. On m’a enseigné régulièrement que si je voulais vraiment quelque chose, je pouvais tout réaliser dans la vie si je TRAVAILLAIS DUREMENT et c’est ce que j’ai fait grâce à toutes valeurs que l’on m’a enseigné à Notre Dame du Roc. 

    Puis à 19 ans, j’ai dû quitter Notre Dame du Roc. Je suis partie avec plusieurs avantages dans la vie : le respect de soi, l’acceptation de l’autre ayant grandie avec 52 enfants et donc l’apprentissage du savoir vivre ensemble et en grande communauté, avec une nouvelle famille et surtout un nouveau frère très proche, Néness.

    Pendant les onze années passées en foyer, on m’a aidé pour que je puisse faire pousser de solides ailes qui m’ont permis d’atterrir n’importe où et en toute sécurité. J’ai atterri en Angleterre où j’ai continué à travailler dur… J’ai fait de belles rencontres avec de nouvelles personnes et j’ai élargi ma famille au fil des années de ma vie et de mon chemin.

    Travail, groupe  prénatal, écoles pour enfants, club de voile, formation en psychothérapie … Je me suis qualifiée comme conseiller psychothérapeute, j’ai obtenu mon diplôme universitaire à l’âge de 45 ans. Je suis devenue une directrice en marketing reconnue, une directrice en recrutement  et une cheffe d’entreprise avce de nombreux de succès.

    Mais surtout, j’ai réussi à fonder une famille immensément aimante et HEUREUSE (la plupart du temps)… mon mari et mes trois filles sont devenus mes essentiels et je sais que je suis SAUVEE maintenant. 

    Un grand merci à la Maison d’Enfants de Notre Dame du Roc et à la Fondation Solacroup-Hébert pour leur formidable aide et pour tous le bonheur donné aux enfants comme moi.

    Brigitte Allanic-McKenna

  • “Une fondation merveilleuse et à l’écoute des groupes qu’elle accueille”

    Sapeur pompier de Paris

  • Un lieu parfais pour le chant et pour s’évader grâce au cadre idyllique du domaine

    Chorale

  • La prochaîne fois, on prendra les chiens ; ils pourront courir autant qu’ils veulent dans le parc ! La restauration est parfaite et les chambres irréprochables ! À bientôt !

    Police Nationale

La Fondation

SOLACROUP HÉBERT

Un avenir pour tous

logo-solacroup

Une démarche humaniste dans un souci d’ouverture aux autres

Depuis sa création, la Fondation Solacroup Hébert, tirant ses revenus de son patrimoine immobilier, a soutenu de nombreux projets dans les domaines éducatif, scolaire et social.

Contactez-nous

ADRESSE :
Avenue du Château Hébert,
BP 70339
35800 Dinard, Bretagne

TÉLÉPHONE :
02.99.46.66.03

E-MAIL :
contact@fondation-solacroup-hebert.com