Historique

Création de la Fondation Solacroup Hébert : une volonté de Marie-Thérèse SOLACROUP

Née le 27 octobre 1892, elle consacré toute sa vie aux problèmes d’Assistance et d’Action Sociales, particulièrement en faveur de l’Enfance et de la Jeunesse. Après son baccalauréat elle obtint successivement les différents Diplômes d’Etat d’Infirmière, d’Assistante Sociale et de Puéricultrice.

En 1947, elle décida d’affecter la propriété familiale, créée par un de ses oncles, Philippe Hébert, à la création d’un aérium marin et en même temps d’exercer ses activités sociales non seulement à Dinard, mais aussi dans un très large secteur de Bretagne.

Désireuse de voir son œuvre continuer après elle, Marie-Thérèse Solacroup a affecté en 1968 par legs la totalité de ses biens, dont le site de Notre Dame du Roc, à un fondation reconnue d’utilité publique en 1970. Elle exprime cette volonté dans les termes suivants : « j’entends affecter la totalité de mes biens et de mes revenus à une fondation destinée à la fois à perpétuer l’œuvre accomplie jusqu’à présent par l’Aérium Notre Dame du Roc et à la développer, l’adapter aux nécessités sociales et scientifiques nouvelles. »